révélations sur la finale du jeu d’aventure

Arrivés à la fin de Koh-Lanta, on a tous hâte de savoir qui remportera les 100 000 euros. Mais avant cela, découvrons les secrets entourant ces défis ultimes.

Chaque saison, la finale de Koh-Lanta est tout simplement incontournable. Il se compose de trois étapes : course d’orientation, essai de poteau puis le dernier conseil à l’issue duquel le nom du gagnant est dévoilé. Ce que le public ne sait pas toujours, c’est que chaque défi est soigneusement préparé. Rien n’est fait par hasard, même sur une île déserte. Une petite immersion dans les coulisses de la fin du jeu d’aventure et ses secrets.

A lire aussi : Koh-Lanta : les plus beaux candidats du jeu d’aventure (photos)

Les candidats sont à égalité à l’épreuve d’orientation de Koh-Lanta

L’orientation ouvre la finale de Koh-Lanta avec cinq aventuriers en lice. Les candidats doivent se rendre à chercher un poignard caché. Le lieu de cet événement reste secret jusqu’au jour J. De plus, personne n’a jamais mis les pieds dans la zone choisie. De plus, l’objet à retrouver est généralement dissimulé le matin du défi. Il n’y a donc pas de favoritisme, tout le monde est sur le même pied au départ.

Advertisement
Course d'orientation à Koh-Lanta
© Instagram / @kohlantatf1

Le poignard est toujours caché dans un endroit accessible

La course d’orientation est parfois très dure et épuisante. La preuve, les aventuriers de la saison 7 « Koh Lanta : Palawan » passé 2 jours là-bas. Un record dans l’histoire de l’émission de TF1 ! Si l’emplacement du couteau n’est pas toujours évident, il reste accessible. Les candidats n’ont pas à grimper à un arbre, car la cachette choisie n’est jamais haute.

Selon les révélations du producteur du jeu de survie à Télé-Loisirs, la production fait appel à “des gens qui savent où placer le curseur pour que ce ne soit ni trop dur ni trop facile”.

Un candidat au poignard
© Instagram / @kohlantatf1

La beauté du cadre est essentielle pour le test des poteaux

Les gagnants de cet événement sont tout simplement admirables. Il faut de la force et un esprit d’acier pour le surmonter. Mais pas seulement ! Pour la production, il est également indispensable d’avoir un superbe décor, “un endroit esthétiquement beau pour les plans avec le drone” d’après les déclarations de Julien Magne à Télé-Loisirs. Nous, le public, ne sommes pas insensibles à la splendeur du lieu. Le décor de carte postale est toujours là.

Outre l’esthétique, l’équité reste primordiale. L’installation des poteaux doit donner la même chance à tous les participants. Les fans de l’émission le savent très bien, on place toujours les perches au milieu de l’eau. La production doit donc veiller à ce que chaque candidat bénéficie des mêmes conditions de jeu. “Il ne faut pas qu’il y ait un courant particulier sous un pôle et pas un autre” selon le producteur Julien Magne.

Advertisement

Leave a Reply

Your email address will not be published.