L’objet à côté duquel il ne faut jamais laisser sa carte bancaire. Cela peut vous causer beaucoup de problèmes

La carte bancaire peut ne plus être opérationnelle si elle est tenue à proximité d’un aimant ou d’un objet magnétique suffisamment puissant. Si cela devait arriver, il pourrait être responsable d’une éventuelle suppression des informations sur la carte. Dans cet article, nous attirons votre attention sur un objet particulier compte tenu de son omniprésence dans notre quotidien.

insertion de carte de crédit

Insertion d’une carte bancaire dans un GAB – Source : spm

Pourquoi ne jamais tenir la carte à côté de cet objet magnétique ?

Bien que cela n’arrive pas souvent, il est important de savoir que la bande magnétique de votre carte perdra son magnétisme après avoir été placée à côté d’un objet que vous utilisez constamment. En effet, du fait de l’exposition à proximité de ce dernier, la carte peuvent ne plus être acceptés par les guichets automatiques. La première chose à faire si vous faites face à un tel désagrément est de contacter votre banque pour obtenir une nouvelle carte.

L’objet dont il est question ici est téléphone portable. Cet objet omniprésent dans la vie de tous les jours pourrait causer d’importants dommages à votre carte et vous faire perdre des informations très importantes telles que celles relatives au numéro de compte, au nom du titulaire, à la banque émettrice ou encore au crédit disponible. Ceci est d’autant plus important à noter que l’on remarque plusieurs personnes gardent leur carte bancaire dans leur étui de téléphone. Un geste préjudiciable.

téléphone intelligent

Smartphone – Source : spm

Par conséquent, si la carte se trouve à proximité d’un aimant ou de tout autre objet avec un champ magnétique puissant, ce ne sera qu’une question de temps avant que sa force ne diminue sous son influence. Par conséquent, le risque que la carte devienne démagnétisé et donc inutile, a augmenté. Cela signifie qu’il ne sera désormais accepté par aucun guichet automatique ou point de vente. On parle alors de “carte muette”.

OUVRIR la page suivante pour continuer à lire...